Dans les allées du festival « Rue des livres »

Les 12 et 13 mars 2022, le Festival Rue des Livres a posé ses valises aux Cadets de Bretagne. Les visiteurs ont pu découvrir ce nouveau lieu. Aucun doute, le festival s’ouvre à toutes les générations, qui cheminent dans un labyrinthe de livres et d’animations au gré de leur envies.

Reportage de Maryse

Parmi les quarante-quatre auteurs présents sur le festival « Rue des livres », poètes, écrivains, dessinateurs se côtoient. Pendant deux jours, ils partagent leur passion du livre papier. Les visiteurs peuvent repartir avec un exemplaire sous le bras, comme par exemple « Le jardin des tempêtes » du poète Yvon Le Men. Le Goncourt de la poésie 2019 est le coup de cœur de Maryse.

Apres avoir poussé les portes vitrées du nouveau bâtiment des Cadets de Bretagne, les amateurs de livres sont accueillis par Maria, Genny et Laurence, bénévoles du festival. Toute la journée, elles éclairent les pistes du labyrinthe de feuilles à caractères et imagées, qui mènent à l’auteur admiré, à la conférence instructive ou l’activité divertissante…

Le temps d’un week-end, le sport laisse sa place à la littérature, à la réflexion et aux échanges autour de la force poétique, de la liberté sexuelle ou encore le jazz et le punk en bande dessiné… Quant aux amateurs de livres à suspens, ils mènent l’enquête proposée par des étudiants de Rennes 2 et les lecteurs attirés par la création s’essayent à la fabrication d’un livre.

Pour rejoindre les auteurs, descendez pas à pas les marches. Les yeux grands ouverts, le labyrinthe mène votre curiosité et titille votre soif de découverte en vous dirigeant vers les étales de livres. Avancez lentement. Laissez l’odeur du papier et des encres venir à vous. Engagez la conservation pour plonger dans une atmosphère féérique, savoureuse ou réaliste de mille et une couleurs.

Comme chaque événement, le festival « Rue des livres » ne peut avoir lieu sans une multitude de petites mains. Ces dernières s’occupent de toute la partie technique, de l’intendance et de la résolution des impondérables. Sans elles, pas de festival.

Dans un esprit de convivialité, vous pouvez vous diriger vers le foyer des Cadets de Bretagne au fond du hall d’accueil : café, jus d’orange, viennoiseries, gâteaux, casse-croutes faits maisons permettent de reprendre de l’énergie et repartir pour d’intenses échanges avec des auteurs connus, tels que Renaud Van Ruymbeck, Edmond Hervé, et des moins connus comme Fanny Montgermont, Lionel Chouin…

Publié par Brèves de Quartier

Média du quartier La Bellangerais Maurepas, fabriqué par ou pour ses habitants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :